Se lancer dans la location Airbnb pour les JO 2024 : le guide

Vous vous lancez dans la location Airbnb à l’occasion des JO 2024 et avez des questions ? Consultez notre guide.
Par
Minut
dans
Conseils d'hébergement
Calendar icon
December 20, 2023
3
min
Se lancer dans la location Airbnb pour les JO 2024 : le guide

Cela fait quelque temps que vous pensez à mettre votre résidence principale ou secondaire en location de courte durée sur la célèbre plateforme américaine. À l’approche de la fameuse compétition sportive qui n’a lieu que tous les quatre ans, vous vous dites qu’il s’agit peut-être du bon moment pour commencer une telle activité. Cette industrie a permis à de nombreux propriétaires de profiter d’une source de revenus non négligeable. Il est cependant nécessaire de vous assurer de suivre les bonnes pratiques si vous voulez faire partie des hôtes qui comptent.

Si, de manière générale, il y a déjà des usages et des  procédures à suivre et à respecter, se lancer dans la location Airbnb pour les JO 2024 en particulier, apporte son lot de points spécifiques à prendre en compte. En lisant cet article, soyez sûr d’être bien préparé avant de mettre votre bien sur le marché et accueillir les voyageurs internationaux dans les meilleures conditions pour cet événement de renommée mondiale. Voici donc une check-list à suivre afin de ne rien louper.

1. Se renseigner sur la réglementation en vigueur

La location saisonnière attire un nombre grandissant de propriétaires et d'investisseurs. Cela est d’autant plus vrai depuis l’annonce de la tenue des Jeux Olympiques à Paris en 2024. Pour être certain de pouvoir vous faire une place de choix parmi les offres d'hébergement toujours plus nombreuses, vous devez, dans un premier temps, répondre favorablement à certaines obligations légales qui régissent ce secteur, comme : 

  • Le nombre de nuitées. Celui-ci est plafonné à 120 par an (consécutives ou non) dans certaines villes de France. Comptez sur Airbnb pour vous rappeler à l’ordre, car la plateforme américaine est tenue responsable du respect de cette règle vis-à-vis de la commune sur laquelle se trouve votre logement. Que ce soit votre résidence principale ou secondaire d'ailleurs.
  • La déclaration en mairie. Elle fait l’objet, pour les villes de plus de 200 000 habitants,  d’une « déclaration préalable soumise à l’enregistrement auprès de la commune de toute location d’un meublé de tourisme » (Article L324-1-1 du code du tourisme). Ne pas respecter cela, vous expose à des sanctions financières assez lourdes et encore plus conséquentes pour Airbnb.
  • Les obligations fiscales. Vous devez déclarer tous les revenus engendrés par la location de votre ou vos biens. Vous êtes tenus de régler certaines cotisations sociales, en cas d’emploi de personnel ( ménage, maintenance, etc.).

Il est également bon de noter que dans le cas d'une résidence secondaire que vous destinez à la location de courte durée, certaines règles s’appliquent, comme celles dites de « compensation » et de « changement d’usage ». Notamment en région parisienne et dans les grandes villes. 

N’hésitez pas à en apprendre encore plus sur la législation en matière de location saisonnière.

2. S’inscrire sur Airbnb

Bien que ce soit extrêmement simple, il est primordial de bien faire les choses. Commencez  par créer votre profil avec une photo de vous (c’est mieux). Renseignez votre identité ainsi que votre numéro de téléphone, adresses mail et toutes les informations demandées. Vous avez l’occasion de pouvoir simuler le revenu potentiel du bien que vous souhaitez proposer à la location. En cliquant sur « Démarrer », vous pouvez désormais commencer à entrer toutes les informations concernant votre logement. 

3. Créer une annonce complète 

C’est une étape importante dans ce processus qu’est celui de vous faire connaître et reconnaître comme étant un hôte Airbnb de confiance. Réputation de bonne augure pour donner envie aux voyageurs de jeter son dévolu sur votre propriété lors des jeux olympiques ayant lieu en France en 2024. Les informations essentielles à indiquer sont les suivantes : 

  • Premièrement, le type de logement. Le site vous invite à cliquer sur celui qui correspond au vôtre, sur une liste bien étoffée : maison, appartement, péniche et bien d’autres possibilités.
  • Ensuite, vous devez préciser si vous louez le logement entier ou un nombre de chambre défini.
  • L’adresse. Nous verrons plus bas, que pour les Jeux Olympiques, certaines villes en fonction de la localisation des épreuves peuvent voir leur prix à la nuit flamber.
  • Dans le cas des biens proposés en intégralité, précision du nombre de chambres et/ou couchages disponibles sur place.
  • Une liste détaillée des équipements à disposition.
  • Un titre d’annonce et un descriptif général de l’hébergement attrayants.
  • Le règlement intérieur que vous demandez à vos futurs locataires d’accepter pour pouvoir valider leur réservation. Vous pouvez insister sur le fait de bien faire attention aux nuisances sonores, entre autres.
  • Toutes vos préférences de réservation. C'est-à-dire, les heures d’arrivée et de départ possibles ou encore la durée minimum de séjour sur place, par exemple.
  • Enfin, il faudra envoyer votre pièce d’identité à Airbnb, pour que vous puissiez bénéficier d’un statut de compte vérifié. C’est un réel gage de qualité pour les voyageurs.

Mettez le paquet sur la description de votre logement. À la lecture de votre annonce, les personnes intéressées par votre propriété doivent pouvoir aisément  se projeter et s'imaginer y séjourner. Attention toutefois à rester fidèle à la réalité, il ne faut pas qu’elles soient déçues en découvrant les lieux. Cela peut donner lieu à un sentiment de s’être fait arnaquer et donc à des commentaires peu élogieux, néfastes pour le potentiel locatif du bien.  

4. Proposer des tarifs adéquats

Élaborer une stratégie tarifaire pertinente est sans doute un des points les plus importants pour pouvoir tirer profit au maximum de votre logement. Elle doit s'adapter aux prix du marché. Pour cela, il est conseillé de bien vous renseigner sur ceux pratiqués aux alentours. En faisant une étude approfondie sur ce que proposent vos voisins, vous réussirez à mettre en place les meilleurs tarifs pour attirer la clientèle que vous espérez. Pour y arriver, prenez bien en compte plusieurs aspects, tels que : 

  • La zone géographique (commodités, points d'intérêt à proximité).
  • Les équipements dont le logement dispose. Plus ils sont nombreux et pratiques pour les locataires, plus le prix pourra s'en faire ressentir.
  • La saisonnalité (et dans le cas de nos si chers et attendus jeux olympiques, elle a son importance).

Bref, c’est une étape très importante dans la reconnaissance de vos talents et  de votre réputation d’hôte Airbnb chevronné.

5. Communiquer efficacement

Tout au long du parcours voyageur, à savoir de la réservation jusqu’au départ de propriété (voire à leur retour chez eux), les gens qui vous ont choisi doivent éprouver le sentiment qu’ils ont à faire à un véritable professionnel de la location saisonnière. Il est indispensable de garder le lien en leur envoyant une série de messages, les moyens de manquant pas : 

  • sms ;
  • courriel ; 
  • messagerie Airbnb ;
  • Whatsapp ;
  • etc.

Ils peuvent intervenir à plusieurs moment de leur séjour pour leur prouver que vous faites et ferez tout pour qu’il se déroule de la meilleure des manières : 

  • Dès la réservation confirmée, vous pouvez les remercier d’avoir choisi votre hébergement.
  • Ensuite, rappelez-leur toutes les informations aptes à faciliter leur arrivée sur place.  
  • Au moment de leur arrivée justement, souhaitez-leur la bienvenue en leur rappelant que vous êtes disponible pour répondre à toutes leurs questions.
  • À l’approche départ, un petit mot de bon retour fait son effet. Demandez-leur si tout s’est passé comme convenu.
  • Enfin, un dernier message pour avoir leurs impressions sur leur moment passé chez vous à travers un questionnaire de satisfaction.

Une communication efficace passe aussi et surtout par un livret d’accueil complet et bien pensé (qu’il soit sous forme papier ou digital). C’est à l’intérieur que vos locataires doivent avoir accès à toutes les informations pratiques et utiles au bon déroulement de leur passage entre vos murs et dans votre région. C’est également dans ce document qu’ils trouvent les réponses à leurs éventuelles questions (en tout cas, au maximum d’entre elles). Voici ce qu’il peuvent y compulser :

  • Votre présentation ainsi que celle des lieux (propriété, quartier, région).
  • Une fiche avec toutes les coordonnées des personnes auxquelles ils pourraient avoir recours (vous, celui ou celle désigné·e comme hôte·sse, secours et bien d'autres). Ils peuvent également y consulter tous les codes et mots de passe nécessaires à l'utilisation du wifi.  
  • Tout ce qu’il y a à savoir sur l’arrivée et le départ (horaires, remise et rendu des clés, etc.)
  • Les modes d'emploi et notices de tous les appareils électroménagers (et autres), ainsi que tout ce qui peut s'avérer utile à la vie dans le logement. 
  • Une partie dédiée à tout ce qu'ils peuvent découvrir ou visiter à proximité. 
  • Un rappel indispensable de toutes les règles à respecter, en particulier en termes de nuisances sonores, histoire de ne pas vous fâcher avec vos voisins et continuer à louer votre bien dans les meilleures conditions. À ce propos, connaissez-vous les  moyens de lutter contre les nuisances sonores en Airbnb

6. Tenir son calendrier à jour

Le surbooking c’est l’ennemi numéro un de tout propriétaire ou gestionnaire de logement en location de courte durée qui se respecte. Veillez bien à toujours indiquer les réelles disponibilités de votre hébergement.

Vous êtes le maître du temps, c’est-à-dire que c’est vous qui en choisissez les périodes et la fréquence d’occupation. Une organisation optimale de vos plannings vous évite ces sur-réservations pouvant entraîner des annulations et des sanctions de la part d’Airbnb qui sont un frein à développement.

7. Soigner son intérieur

Soyez très attentif à ce que votre logement soit à la hauteur des attentes des voyageurs l’ayant choisi. Si vous leur avez donné envie de séjourner chez vous grâce à des photos montrant des espaces accueillants, propres et bien rangés, assurez-vous que ce soit effectivement le cas dans la réalité.

Entre chaque période d’occupation, est-il nécessaire de rappeler : 

  • Qu’un ménage complet doit être effectué. Les sols et surfaces doivent être nettoyés et désinfectés avec soin. Faites particulièrement attention aux salles d’eau/de bains, toilettes et cuisine (Ah ! Ce satané cheveux oublié sur le rebord de la cuvette ou du lavabo). 
  • Que les draps doivent être changés et les lits impeccablement faits (on ne vous demandera pas d’y mettre une serviette pliée en forme de cygne dessus, quoique).
  • Que tous les équipements listés sur votre annonce soient effectivement sur place et en parfait état de fonctionnement.

Vous avez, en outre, tout intérêt à mettre à disposition de vos visiteurs un nécessaire qui fera son effet, à n’en point douter : 

  • du papier toilette ;
  • des draps de rechange ;
  • des serviettes de toilette ;
  • du savon ; 
  • du shampoing ;
  • et tout ce que vous jugez utile d’améliorer le ressenti des voyageurs sur les lieux.

8. Gérer les arrivées et les départs des locataires 

Il y a plusieurs manières de procéder pour rendre ces deux moments clés de l'expérience des voyageurs séjournant chez vous : 

  • Soit en privilégiant un accueil et une remise des clés en personne (idem pour les récupérer) afin de donner un côté très humain et convivial à la votre relation hôte/ voyageur. Il est nécessaire pour cela, de vous assurer d’être disponible en temps et en heure pour chaque séjour. Le cas échéant, vous pourrez peut-être compter sur de la famille ou des amis pour vous remplacer. Certains locataires sont sensibles au fait d’avoir quelqu’un en chair et en os pour leur faire les dernières recommandations d’usage.
  • Soit en ayant recours à des boîtes à clés (ou encore plus moderne, des serrures connectées) et en communiquant en ligne avec les occupants. Si cette façon de faire est sans doute moins chaleureuse, elle vous donne néanmoins l'opportunité de gagner en rapidité d’action, des gestion et donc en efficacité. Après tout, peut-être avez-vous décidé de ne pas vous arrêter à un seul logement en location?

Afin de vous aider à être parfaitement au point en tant qu’hôte Airbnb, sachez qu’il existe des outils très bien conçus. Vous pouvez, d’ailleurs consulter cette formation gratuite pour gravir les échelons de l’accueil de voyageur et devenir un Superhost Airbnb.

9. Se lancer dans la location Airbnb pour les JO 2024 : les recommandations spéciales

Terminons enfin par le sujet qui nous intéresse. Si vous suivez les étapes précédemment citées, il y a fort à parier que vous réussirez votre entrée dans le monde de la location saisonnière. Cependant, en ce qui concerne la période si particulière qu’est celle des JO 2024 à Paris, il y a certaines spécificités à prendre en compte : 

  • Il faut s'attendre à une grosse clientèle étrangère. Veillez donc bien à adapter votre discours et votre communication (livret d'accueil disponible en plusieurs langues, par exemple).
  • Il est nécessaire de faire encore plus attention aux besoins de cette clientèle qui vient dans un but précis. Pensez à élaborer un parcour voyageurs « special JO » avec encore plus de conseils locaux pour les guider le mieux possible (vers les sites où se déroulent des épreuves) et faire de leur visite dans notre beau pays, la plus belle expérience qui soit.
  • Il est enfin indispensable de bien préparer vos tarifs en vue de cet événement planétaire. Si vous avez la chance de proposer un bien à deux pas d’un site où ont lieu des épreuves sportives, c’est bon pour vos finances à coup sûr ! Vous pouvez, pour cela, consulter le baromètre des prix Airbnb pour les jeux olympiques.

En ayant lu tout ce qui précède, vous êtes maintenant au fait de tout qu'il faut savoir pour se lancer dans la location Airbnb pour les JO 2024.

Si vous voulez être sûr de pouvoir louer encore vos biens après cet été crucial, on ne saurait que trop vous conseiller de vous renseigner sur notre capteur de bruit Minut.

françaisEspanolPortuguês